Oui, oui, oui…… mais finalement non !

Depuis quelques mois, je mets en place des actions concrètes pour franchir un nouveau cap dans ma carrière professionnelle – je cherche du travail – et je me trouve confronté à une situation pour le moins particulière et déstabilisante.

Comme tout chemin, il y a des obstacles et je fais en sorte d’en tirer un enseignement, afin d’optimiser mes actions et de m’adapter.

Idéalement, lorsque les résultats ne dépendent que de vous, il y a une certaine assurance quant à la progression du projet.

En revanche, lorsque certains aspects dépendent de tiers, une part d’inconnu s’installe…

S’il est vrai que nous pouvons influer sur les évènements et les choix des autres… il y aura toujours quelque chose qui sera hors de notre contrôle.

C’est un fait !

Ceci dit, il y a un élément frustrant et trouble lorsque vous êtes face à une réponse de ce type : 

Oui, oui, oui…… mais finalement non !

Tout au long du parcours, les « feux » semblent au vert, et puis à la dernière minute, sans savoir pourquoi, « Feu Rouge » !

En technique de vente, cela fait partie de la gestion des objections et la solution est de faire spécifier les raisons du rejet afin d’ouvrir une nouvelle opportunité.

Mais ici, rien de concret n’est transmis.

  • Les règles du jeu ont changé, 
  • Le projet est suspendu, 
  • Un autre élément est introduit qui remet tout en cause…

Bref, une sensation amère s’installe parce qu’on semble vous dire, que de votre côté tout va bien, mais que c’est de l’autre qu’il y a du changement.

C’est comme ces couples qui se séparent et qui disent : « non, ça ne vient pas de toi, c’est moi ».

Si de mon côté tout va bien, que dois-je apprendre ? modifier ? adapter ?…. rien finalement ?

Que puis-je modifier dans ma stratégie, dans mes actions si le feedback ne renvoie rien d’utile ?

Alors certes, peut-être que ce que vous proposez, ce que vous êtes, amène l’autre partie à réfléchir et finalement à se rendre compte qu’elle doit redéfinir sa demande.

C’est effectivement une possibilité.

Mais quand c’est récurrent, cela interpelle. 

Alors ? Que dois-je faire ? 

J’entends déjà des voix s’élever en disant le mot « magique » : accepter.

Oui, certes. Comme toujours, « facile à dire »… Mais, cela me parait trop simple. Je peux me tromper mais j’ai la sensation qu’il y a « un arbre qui cache la forêt ».

Alors je laisse la question en suspend et je suis très intéressé para vos commentaires.

Merci

Buen Camino

Posted in:

4 Comments

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.