Cadeau : “Le Seigneur des Caminos” -> Extrait

Bonjour à tous. En ces temps de confinement obligatoire et essentiel à cause du Covid-19, j’ai décidé de vous offrir un cadeau, un extrait de mon livre “Le Seigneur des Caminos”.

Comme toute chose sur le Chemin, je pense que vous y verrez beaucoup de similitudes avec notre vie, et particulièrement avec la situation actuelle.

Bonne lecture et prenez soin de vous tous… 🙂

4. Les Etapes du Chemin

-> La Déconnexion

Lorsque le pèlerin entreprend son voyage vers Saint Jacques, immanquablement, il doit partir de chez lui. C’est le principe même d’un voyage.

Il doit donc quitter sa maison, ses proches, son environnement connu. Il doit abandonner ses habitudes, ses certitudes,… toutes ces choses qui forment son quotidien.

En agissant de la sorte, il est amené à couper le lien avec sa vie de tous les jours. A chaque pas, il s’éloigne de quelque chose de connu pour entrer progressivement dans l’inconnu.

Peu à peu, tout ce qui sollicitait son attention, ou lui rappelait sa vie « normale », va s’estomper. Cela se fera doucement, au fil de ses pas, des jours.

Alors certes, de nos jours, avec les moyens de communication modernes, le pèlerin a toujours la possibilité de contacter « ce qu’il laisse derrière ». Mais, la distance, le temps, le rythme de vie différent qu’il va adopter pour son chemin, vont lui faire prendre du recul. Et s’il met un point d’honneur à limiter la tentation de trop consulter son téléphone, ses mails,… la déconnexion se fera d’autant plus rapidement.

Avec ce processus de changement, d’éloignement, de déconnexion, le pèlerin va donc prendre de la distance avec sa vie. Les évènements auxquels il devait faire face, comme il ne peut plus physiquement s’en occuper, vont se mettre au second plan. Il va prendre conscience de leur véritable importance dans sa vie.

Par la même occasion, il va prendre conscience de ce qui est vraiment important pour lui. Il va pouvoir mettre de l’ordre dans ses priorités.

Ce qu’il pensait être urgent et important, finalement, se révèlera être secondaire,… et d’autres choses se révèleront, en revanche, plus déterminantes qu’elles n’y paraissaient dans son quotidien.

La vie de tous les jours nous absorbe dans son rythme effréné. Elle nous impose ses propres dictats que nous recevons sans même prendre la peine d’en mesurer toute la portée, et l’intérêt pour nous.

En s’éloignant sur son chemin vers son Santiago, le pèlerin entreprend aussi un voyage au centre de lui-même. Il ne s’éloigne pas seulement des choses et des personnes qu’il laisse derrière lui, mais aussi de la personne qu’il est dans sa vie quotidienne. Cette personne qu’il se doit d’être parce que c’est comme ça que le voit la société. Il commence à retirer toutes ces couches de déguisements qu’il portait bien qu’elles le gênent dans ses déplacements. Sur le Chemin, ces couches n’ont plus lieu d’être. Elles sont inutiles. Le pèlerin ne portera que ce qu’il a besoin, il ne sera que la personne qu’il perçoit devoir être au plus profond de lui, en accord avec son cheminement vers son idéal.

Et cette évolution est nécessaire s’il veut atteindre Santiago. Il ne pourra pas atteindre son objectif s’il garde les habitudes, les comportements, les attitudes, les croyances,… tout ce qu’il est dans sa vie quotidienne.

La déconnexion va l’aider à se transformer consciemment.

En prenant de la distance, en découvrant un nouvel environnement, il va découvrir qu’il est beaucoup plus que la simple personne qu’il était dans sa vie de tous les jours. Il est plus complexe, et plus riche qu’il ne l’imaginait.

En sortant de sa « zone de confort » (même si elle est inconfortable), le pèlerin va se transformer.

Il va se centrer sur ce qui est important pour lui : son objectif, son rythme, ses comportements, ses capacités, ses croyances,… ce qu’il doit être et est vraiment pour réaliser sa mission.

C’est un voyage loin de chez soi, pour aller à la rencontre de soi. Voilà ce que vous offre la déconnexion.

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.